Saindon, Andrée-Anne Student


MSc student - Université Laval

(1) Reproduction, mother and child health axis, Centre de recherche du CHU de Québec

(2) Obstetrics, gynaecology and reproduction axis, Faculty of Medicine 

Expertise

Fertility Gametes Protein-protein interactions Isoform

Centre de recherche du CHU de Québec (CHUL)

2705 boul. Laurier
Québec (QC) Canada
G1V 4G2
(418) 654-2296
Fax : (418) 654-2298
andree-anne.saindon@crchudequebec.ulaval.ca

Laboratory

Pierre Leclerc

Undergraduate: Microbiology, Université Laval (Québec, Québec, Canada)

Undergraduate: Nursing science, Université d'Ottawa (Ottawa, Ontario, Canada


Summary of research project

Problématique : Sperm Adhesion Molecule 1 (SPAM1) est une protéine spermatique qui est impliquée dans le processus de la fécondation. Elle possède une activité hyaluronidase dans la portion N-terminale, qui aide à la dispersion des cellules du cumulus, et une activité de liaison à la zone pellucide (ZP) dans la portion C-terminale. Nos études précédentes utilisant des anticorps contre les portions N- et C-terminales ont démontré la présence de 2 isoformes de SPAM1 ayant des poids moléculaires de 70 et 80 kDa et différant dans leur portion C-terminale. Ces mêmes études suggèrent que c’est la portion C-terminale qui est impliquée dans les interactions entre les spermatozoïdes et la ZP de l’ovocyte. Nous voulons alors caractériser les domaines C-terminaux des 2 isoformes de SPAM1 afin de mieux comprendre les interactions spermatozoïdes/ovocyte qui assurent le succès de la fécondation. Hypothèse : L’isoforme longue de SPAM1 est produite lors de la spermatogenèse alors que l’isoforme courte est produite dans l’épididyme et se lie au spermatozoïde lors du transit épididymaire.

Objectifs : 1. Déterminer la séquence C-terminale de SPAM1 par des expériences de 3’RACE en comparant celle provenant de l’épididyme à celle du testicule. 2. Identifier le(s) partenaire(s) d’interaction de SPAM1 dans le spermatozoïde et déterminer si SPAM1 interagit directement ou indirectement avec une protéine de la ZP. La réalisation de ces objectifs permettra de comprendre davantage les mécanismes impliqués dans les interactions spermatozoïdes/ovocyte menant à la fécondation.