Chen, Hong Étudiant


Étudiant au doctorat- Université Laval

(1) Axe reproduction, santé de la mère et de l'enfant, Centre de recherche du CHU de Québec

(2) Département d'obstétrique, gynécologie et reproduction, Faculté de médecine

Expertises

Spermatozoïde Épigénétique Injection intracytoplasmique de spermatozoïde Séquençage
: Doctorat
:

Étude du profil épigénétique spermatique humain au cours de la maturation post-testiculaire




Centre de recherche du CHU de Québec (CHUL)

2705 boul. Laurier
Québec (QC) Canada
G1V 4G2
ch4973@gmail.com

Laboratoire

Clémence Belleannée

Niveau d'étude

Doctorat

Maître: Cancérologie, Université Paris-Sud (Paris, France )

Maître: Biochimie et Biologique Moléculaire, Université Jinan (Guangzhou, Chine )

Baccalauréat: Génie Biologique, Université Changchun de la science et le technique (Changchun, Chine)    


RÉSUMÉ DU PROJET DE RECHERCHE

L'injection intracytoplasmique de spermatozoïde (ICSI) est une technique de fécondation combinant le prélèvement de spermatozoïdes à différents niveaux du système reproducteur mâle (testicule, épididyme, éjaculat), et la sélection d'un spermatozoïde pour micro-injection dans un ovocyte. Cette technique est fréquemment utilisée pour palier aux problèmes d'infertilité masculine, mais son utilisation reste questionnée en terme d'impact sur le profil épigénétique spermatique et sur la santé périnatale. Bien que les données publiées suggèrent que les spermatozoïdes subissent des changements épigénétiques lors de leur processus de maturation post-testiculaire dans le modèle murin (Ariel et al, 2007; Sharma et al, 2016), aucune donnée n'existe chez l'homme. L'objectif de mon doctorat est de définir le profile épigénétique des spermatozoïdes humains au cours de leur maturation post-testiculaire et d'évaluer l'impact de ces potentiels changements après fécondation par ICSI. Trois sous-objectifs ont été définis: 1- Identifier les enzymes impliquées dans les modifications épigénétiques du testicule et de l'épididyme humain par immunobuvardage, immunomarquage sur tissus, et PCR quantitative. Les tissus/spermatozoïdes humains sont collectés en collaboration avec Quebec Transplant et la clinique d'andrologie du CHUL. 2- Cartographier le profile épigénétique (méthylation des cystéines, modification des histones restants, et petits ARN non-codants) des spermatozoïdes provenant des différents organes/régions du système reproducteur mâle par des techniques de séquençage de nouvelle génération, CHIP-sep et bioinformatique (collaboration Dr A. Droit). 3- Évaluer l'impact post-fécondation de ces potentiels changements épigénétiques par l'étude de données cliniques obtenues en collaboration avec CReATe.