Nenonene, Karen Étudiante


Étudiante à la maitrise

Département des sciences animales, Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels, Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation

Expertises

Qualité ovocytaire Gestion des ARNs maternels folliculogenèse FMRP projections transzonales
: Maîtrise
:

Détermination du rôle de la protéine du X-fragile (FMRP) dans l’ovaire  




INAF/ Pavillon des Services

2440 boul Hochelaga
Université Laval
Québec (Québec) G1V 0A6
(418) 656-2131 poste : 11908
elolo-ami-karen.nenonene.1@ulaval.ca

Laboratoire

Claude Robert

Niveau d'étude

Maîtrise

Biologie moléculaire et cellulaire, Université de Sherbrooke (Sherbrooke, Québec, Canada)  


Mon projet de recherche consiste à caractériser le rôle de la protéine FMRP (Fragile X Mental Retardation Protein) dans l’ovaire. Cette protéine décrite plus amplement dans le cerveau et associée au retard mental dans la maladie du X-fragile a été décrite comme intervenant dans la formation et le transport de granules d'ARN le long des axones ainsi qu’à la formation du réseau neuronal par sa capacité de remodelage du cytosquelette. Il a également été noté une baisse du succès reproducteur des individus touchés par une mutation partielle du gène FMR1 dont elle est issue, ainsi que des anomalies au sein du complexe ovocyte-cumulus chez les lignées de souris « humanisées » pour ce gène. Étant connu que la qualité ovocytaire est fortement liée à la présence d'une réserve d'ARN maternels lui permettant de subvenir à ses besoins durant la période de silence transcriptionnelle survenant après la fécondation, il est judicieux de s’interroger sur un rôle similaire de la protéine FMRP au cours de la folliculogenèse. Notre hypothèse est que la protéine FMRP est impliquée dans la formation du réseau transzonal ainsi que dans la formation et le transport des granules d’ARNm. Nous allons caractériser la présence des trois protéines FXRP (Fragile-X related proteins) durant la folliculogenèse chez la souris, le bovin et le porc ainsi que la qualité du réseau transzonal en présence et en absence de la protéine. À terme, le projet vise à faire avancer les connaissances dans le domaine de la physiologie du gamète femelle.