Picard, Clémence Étudiante


Étudiante à la maîtrise- Université Laval

Département des sciences animales,

Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels,

Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation

Expertises

Vache Développement embryonnaire précoce Acide palmitique Acide palmitoléique Bilan énergétique négatif
: Maîtrise
:

Études combinées de cohortes et d'intervention pour l'évaluation inter-espèce des facteurs métaboliques communs reliés à l'infertilité et son traitement par des lipides fonctionnels




INAF/ Pavillon des Services

2440 boul Hochelaga
Université Laval
Québec (QC) Canada
G1V 0A6
(418) 656-2131 poste : 11908
clemence.picard.1@ulaval.ca

Laboratoire

Claude Robert

Niveau d'étude

Maîtrise

BACCALAURÉAT: Sciences de la Vie, de la Terre et de l'Environnement, option chimie - Université de la Nouvelle-Calédonie (Nouméa, Nouvelle Calédonie)


1 projets les plus récents

  • Cross-species combination of cohort and intervention studies to assess common metabolic factors related to infertility and the use of functional lipids for its treatment

RÉSUMÉ DU PROJET DE RECHERCHE

Les performances reproductives des vaches laitières sont altérées dans les premiers mois suivants le vêlage dû à un bilan énergétique négatif (BEN). Le BEN augmente la concentration d’acides gras non estérifiés (AGNE) dans le sang et les vaches souffrent d’hyperinsulinémie. L’acide palmitique est abondant dans les AGNE et de nos jours, l’alimentation bovine est couramment supplémentée avec l’huile de palme riche en acides palmitiques (16 :0). Cet acide gras a précédemment été identifié comme étant nocif pour l’ovocyte. Toutefois, cet effet pourrait être contrecarré par l’addition d’acide gras mono-insaturé (AGMI) en influençant l’enzyme delta-9 désaturase responsable de la conversion de l’acide palmitique en acide palmitoléique. L’hypothèse du projet est que les effets négatifs de l’acide palmitique sur la fertilité sont contrés par l’addition d’AGMI. Le projet a débuté en juillet dernier et 24 vaches laitières fistulées sont réparties en deux groupes : le premier est supplémenté au palmite tandis que le deuxième à l’huile d’argousier, riche en 16 :1. Des prélèvements d’ovocytes et des prises de sang sont effectués 45 et 65 jours post-vêlage correspondant à la période de BEN. Les profils en acide gras dans le sang et le liquide folliculaire seront effectués. La qualité des ovocytes est évaluée et la distribution et le profil lipidique des embryons seront déterminés. Les cellules somatiques entourant l’ovocyte seront utilisées pour mesurer l’expression de la delta-9 désaturase et pour interroger la voie de signalisation de l’insuline. Cette étude permettra de déterminer s’il est possible d’améliorer la fertilité des vaches laitières à l’aide d’un traitement alimentaire.