Soucy-Giguère, Laurence Étudiante


Étudiante à la maîtrise

(1) Axe reproduction, santé de la mère et de l'enfant, Centre de recherche du CHU de Québec

(2) Département d'obstétrique, gynécologie et reproduction, Faculté de médecine

Expertises

Grossesse Développement neurologique enfant Inflammation intra-amniotique
: Maîtrise
:

Rôle de l’inflammation intra-amniotique sur le développement neurologique de l’enfant



Centre de recherche du CHU de Québec (CHUL)

2705 boul. Laurier
Québec (QC) Canada
G1V 4G2
(418) 525-4444 poste : 43232
Fax : (418) 577-4675
laurence.soucy-giguere.1@ulaval.ca

Laboratoire

Emmanuel Bujold

Niveau d'étude

Maîtrise

DOCTORAT: Médecine, Université Laval (Québec, Québec, Canada)


RÉSUMÉ DU PROJET DE RECHERCHE

Contexte : L’infection et l’inflammation intra-amniotique sont intimement associées à la grande et l’extrême prématurité ainsi qu’au développement neurologique du nouveau-né. Nous avons récemment observé que des niveaux d’inflammation intra-amniotique (IL-6 et MMP-8) importants pouvaient être présents au deuxième trimestre chez des femmes qui ont ensuite accouché à terme. À notre connaissance, il n’existe actuellement aucune littérature scientifique ayant évaluée l’impact de l’inflammation intra-amniotique tôt en grossesse sur le développement de l’enfant.

Objectif : Évaluer si la présence d’inflammation intra-amniotique tôt en grossesse influence le développement neurologique de l’enfant à l’âge de 18 mois.

Méthodologie : Analyse secondaire d’une cohorte prospective de femmes enceintes asymptomatiques (N=750) ayant eu une amniocentèse au 2e trimestre de la grossesse et pour qui le suivi de l’enfant à 18 mois a pu être réalisé. Les niveaux d’interleukine-6 (IL-6) et de matrix-métallo-protéinase-8 (MMP-8) ont été mesurés dans des échantillons de liquides amniotiques collectés lors de l’amniocentèse. Les participantes ont ensuite été contactées au moment où l’enfant avait environ 18 mois afin de leur faire compléter le « Ages and Stages Questionnaire (ASQ) » un questionnaire validé pour l’évaluation neuro-développementale des enfants de cet âge. Nous viserons à établir s’il existe une relation entre un niveau élevé de MMP-8 et d’IL-6 intra-amniotique au 2e trimestre et un score d’ASQ anormal à l’âge de 18 mois. L’association sera ajustée pour l’âge gestationnel à l’amniocentèse, l’âge gestationnel à la naissance, ainsi que l’âge précis de l’enfant au moment de l’ASQ.

Impact potentiel : Actuellement, il n’existe pas de recommandations cliniques sur l’attitude médicale à favoriser en présence d’inflammation et/ou d’invasion microbienne du liquide amniotique au 2e trimestre de la grossesse. Cette étude permettra de déterminer si celles-ci influencent ou non le développement neurologique de l’enfant et pourrait permettre de développer éventuellement des stratégies de prédiction et de prévention tôt en grossesse.