Tardif, Sarah Étudiante


Étudiante à la maîtrise

INRS- Institut Armand Frappier

Expertises

Toxicologie Reproduction Perturbateurs endocriniens Culture organotypique
: Maîtrise
:

Recherche de substituts sécuritaires aux perturbateurs endocriniens



Pavillon Édouard-Asselin - INRS

Édifice 18, 531 Boul des Prairies, Laval, QC H7V 1B7
514-705-5807

Laboratoire

Géraldine Delbès

Niveau d'étude

Maîtrise

Baccalauréat: Biochimie, Université de Montréal, Québec, Canada  


Dans les dernières années, plusieurs gouvernements ont réglementé l’utilisation, la production, et l'importation de plastifiants, de retardateurs de flammes et de matériaux d'emballage alimentaire considérés comme des perturbateurs endocriniens. Cette nouvelle réglementation a mené à l’apparition d’autres produits chimiques sur le marché. Cependant, la toxicité et les effets potentiels sur la santé de ces nouveaux produits demeurent inconnus. Notre recherche vise à déterminer si ces nouvelles alternatives sont plus sûres que les substances qu'elles ont remplacées. Pour vérifier si les produits chimiques de remplacement sont des perturbateurs endocriniens, nous utiliserons la culture organique du testicule fœtal du rat, un modèle puissant qui reproduit la cinétique in vivo du développement. Après exposition, les testicules seront évalués par des tests histochimiques et biochimiques.